État

UNE OMBRE AU TABLEAU

une ombre ©JCHERIX

Ton ombre aimante me hante. Elle plane sur moi parfois dès mon réveil. Dans le silence des matins blêmes, elle passe sur moi, me frôle, me traverse et s’en va. Comme dans un vieux film muet, les images, les souvenirs un peu flous se succèdent, quelques instants, avant que l’écran ne redevienne blanc. Quelques notes de piano flottent encore, imperceptiblement, avant que le bruit de la rue, le vide de ma chambre nue, le contact du sol sous mes pieds effacent l’insaisissable instant. Je ferme les yeux avant de les ouvrir à nouveau, dans un soupir assourdissant.

Encore un matin…

Bleu de travail – Thomas Vinau

Publicités

On se lâche...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.