Vidéo

L’amour en tube, l’amour en pub…

Publicités
Image

SUNNY…

Sunny, yesterday my life was filled with rain
Sunny, you smiled at me and really eased the pain
The dark days are gone, and the bright days are here
My Sunny one shines so sincere
Sunny one so true, I love you

Sunny, thank you for the sunshine bouquet
Sunny, thank you for the love you brought my way
You gave to me your all and all
Now I feel ten feet tall
Sunny one so true, I love you

État

QU’EST CE QUE L’AMOUR…

Qu’est-ce au fond que l’amour ? Une fiction littéraire à laquelle on aime croire, ou une mystérieuse alchimie fabriquée dans la marmite de l’évolution? Qu’importe! Quand il vous tombe dessus et viole outrageusement les lois ordinaires de la vie quotidienne, vous ne savez plus qui croire: l’expérience ou la théorie, la règle ou son exception…
De toute façon, il faut mieux en rester là. Car quand on est amoureux, on est vite poussé à dire des sottises.

POUR ALLER PLUS LOIN

Le N° d’été de Sciences Humaines
Lien

INSTANTS PRÉSENTS, INSTANTS VOLÉS

Parfois, le soir, pendant quelques brefs instants, le ciel s’embrase.
Jamais pareil et cependant il donne alors à la ville un éclat particulier.
Les ombres deviennent sombres et intenses,
contrastant avec certaines façades chargées jusqu’à saturation,
de cette lueur étrange faite de roses et d’oranges, de pourpres et d’or.
Et puis le soleil disparaît, la magie d’un instant s’envole, s’éclipse presque instantanément.
Tout parait pâle, à nouveau, plus pâle, plus triste là aussi.
Il nous est alors difficile de conserver en nous intact le plaisir, l’exaltation de l’instant précédent.
Comme lorsqu’un baiser prend fin, soudain,
comme lorsque nos mains, serrées l’une l’autre avec force, relâchent leur réciproque emprise,
le vide ou l’espace retrouvé entre nos paumes, entre nos lèvres nous fait peur un instant,
peur de ne jamais revivre l’instant d’avant.

INSTANTS VOLÉS

Une série d’instants volés,
des portraits inconnus, pris dans l’instant…

Instant volé - Portraits instantanés -©JCHERIX
Instant volé - Portraits instantanés -©JCHERIX
Instant volé - Portraits instantanés -©JCHERIX
suspension
Citation

ONE MORE NIGHT

One more night - Noir&Blanc - ©JCHERIX

Dehors, la nuit a remplacé le jour.
Les yeux fermés, dans le silence,
Je cherche en vain à quoi je crois,
encéphalogramme programme coma.
Les heures passent en pleine absence,
Dedans, la nuit a remplacé l’amour.

Je t’aime toujours…

Phil Collins – One more night

Discussion

299 110 messages plus tard…

Pardon de vous “spoiler” la fin de l’histoire mais elle démontre en tout cas le pouvoir de l’esprit humain à se fabriquer une autre réalité…

« Comment ai-je pu y croire ? »

J’ai passé un an et demi à discuter avec des fantômes.

Vous devez me trouver bien naïf. Mais aujourd’hui, amis lecteurs, je suis sûr d’une chose : personne n’est à l’abri. La fréquentation des réseaux sociaux n’est pas sans risque. Préservez-­vous.

POUR ALLER PLUS LOIN

(TR)OPRESSÉ

Sous quel profil se cachent la princesse et le prince charmant ? Les applications de rencontres ne sont pas conçues pour trouver l’âme sœur. Logique ! Nous risquerions alors de leur échapper. Le choix est immense, nous enchaînons les rendez-vous, sans laisser le temps au désir de monter, à l’amour de s’installer.
ARTE
Discussion

L’AMOUR

L’amour par essence fait sortir les philosophes de leurs gonds, les « dévergonde » en quelque sorte. Pas un sujet ne les a autant interrogés. Tout d’abord parce qu’il est au cœur de la vie des hommes, mais également parce qu’il détermine secrètement l’identité même du philosophe. En effet, on définit fréquemment la philosophie comme l’ « amour de la sagesse ». Et l’on oublie rapidement que, si tel est le cas, le philosophe n’est justement pas (un) sage ! En revanche, il est bien mu par le désir… de savoir et d’acquérir, au moins un peu, de sagesse. Le philosophe se caractérise donc bien plus comme un amoureux, un « désirant ». Platon l’avait bien vu, lui qui, dans le banquet, fait dire à Socrate qu’il ne prétend rien savoir, « hors de tout ce qui touche à l’amour ».

M. Leboeuf (2012). Plages Philo à l’usage de tous