LOVE MOVIES

Je savais, en imaginant faire ce petit tour des films d’amour dont je garde et cultive le souvenir, que je risquais fort d’être très rapidement catalogué comme tragiquement et irrécupérablement romantique et sentimental. Qu’importe….
La vie ne nous demande qu’une chose : assumez nos choix, quels qu’ils soient…

MY BLUEBERRY NIGHTS

Wong Kar-wai – 2007

Certaines critiques n’ont pas été tendres avec ce film. Philosophie de comptoir, Bluette insipide et carte postale, Wong Kar-wai  filme le temps qui se perd et peut encore être sauvé. Un romantisme peut-être forcené auquel je m’accroche pourtant encore, malgré ou peut-être justement à cause du temps perdu…

my blueberry nights

THE CONSTANT GARDENER

Fernando Meirelles – 2005

La cité de Dieu (Cidade de Deus) avait été un choc cinématographique, The Constant Gardener restera pour moi un choc émotionnel. Alors que le thriller au premier plan est remarquable, c’est d’abord et avant-tout l’une des plus belles, l’une des plus pures histoires d’amour que le cinéma m’a donné à voir, à vivre, à ressentir.

Affiche - the constant gardener

500 dAYS OF SUMMER

Marc Webb – 2009

L’amour, le destin, le hasard, loin là encore d’un chef d’oeuvre cinématographique, j’aime pourtant encore passionnément cette comédie romantique. L’amour dure trois ans écrivait Frédéric Beigbeder, ou comme ici 500 jours. Qu’importe le temps, qu’importe la fin, l’essentiel à retenir, c’est la magie de chaque rencontre, dont on sort peut-être meurtri mais d’abord grandi…

Henry Miller disait que la meilleure façon d’oublier une femme c’était d’en faire une oeuvre littéraire. J’espère un jour trouver les mots…

500 jours ensemble

CALIFORNICATION

Tom Kapinos – 2007 / 2014

Ah, Hank, Hank Moody ! Duarnt des années, j’aurai pu t’écrire comme on écrit à un ami. Comme tu dis, le monde est vaste et dur, plein d’imprévus et il suffit de cligner des yeux pour manquer le moment essentiel, le moment qui aurait pu tout changer…

Californication

A suivre…